Twitter Icon left
Facebook Icon left
LinkedIn left

Firme de recrutement et chasseur de têtes à l’écoute de vos besoins.

Nous sommes courtiers de talents!

 

 

001.1.jpg001.2.jpg002.jpg003.1.jpg003.2.jpg004.1.jpg004.2.jpg004.3.jpg005.jpg006.jpg007.2.jpg007.3.jpg008.1.jpg008.2.jpg009.1.jpg009.2.JPG010.jpg011.1.jpg011.2.jpg012.jpg
 

Depuis 2005, Courtech agit comme chasseur de têtes offrant aux entreprises de la grande région de Montréal ainsi qu’ailleurs au Québec, des professionnels qualifiés et compétents correspondant à leurs critères d’excellence et leurs besoins d’affaires afin d’assurer la poursuite de leur succès.

 

À titre de chasseur de têtes, nous savons que chaque rôle est unique dans votre organisation. Notre mandat n’est pas seulement de vous trouver un candidat avec un ensemble de compétences ou une liste d’expertises sur un morceau de papier, mais bien celui de vous trouver la bonne personne et c’est ce que nous faisons de mieux.


Notre firme de recrutement vous offre une gamme complète de solutions de recrutement permanent, temporaire et contractuel personnalisées, en plus de vous offrir une expertise et l’attention que vous méritez.

 

 

Notre spécialité: Recrutement de professionnels et de cadres dans le domaine des technologies de l’information. 

 

Qu’est-ce qui cause du stress au travail?

En 2011, les lésions attribuables au stress en milieu de travail acceptées à la CSST ont entraîné une absence de 90 jours ou moins dans 56,1 % des cas et une absence de plus de un an dans 16,8 % des cas, soit une durée d’absence moyenne de 150,6 jours.

L’épuisement professionnel et la santé mentale des employés sont fortement liés au stress, particulièrement à celui qui est vécu au travail. Afin d’aider les travailleurs et les entreprises, des outils ont été conçus pour mesurer le degré d’exposition aux facteurs de stress dans les organisations. Dans ce cadre, on a déterminé des caractéristiques du travail qui sont le plus souvent à la source du stress. En voici quelques-unes…

  • La reconnaissance au travail – Plusieurs études ont démontré qu’un manque de réciprocité entre les efforts fournis au travail et la reconnaissance (estime, soutien), le salaire, la sécurité d’emploi et les possibilités d’avancement peut engendrer un état de détresse psychologique.
  • La charge de travail quantitative et qualitative – Une charge de travail quantitative trop élevée, soit un emploi du temps trop lourd ou des tâches à effectuer en trop peu de temps, est une source considérable de stress. Quant à la charge de travail qualitative, elle devient trop élevée notamment lorsque l’employé ne se sent pas à la hauteur pour l’accomplir. 
  • L’ambiguïté de rôle – Des études démontrent que le manque de clarté des objectifs de travail, des mandats et des responsabilités est associé à l’absentéisme, à un faible rendement, à l’insatisfaction au travail, à l’anxiété ainsi qu’à l’intention de quitter l’entreprise.
  • Le conflit de rôle – Celui-ci réfère aux demandes et aux attentes contradictoires, aux incompatibilités des politiques organisationnelles ou, encore, aux ressources et au matériel inadéquats pour accomplir un mandat. 
  • La conciliation travail/vie familiale ou personnelle – Concilier les obligations professionnelles et personnelles est un problème qui préoccupe beaucoup les travailleurs, et c’est une cause importante de stress. 
  • La qualité des relations interpersonnelles – La qualité des relations au travail peut avoir un impact important sur la santé psychologique des employés. Une atmosphère de méfiance et d’hostilité est associée à un faible degré de communication, de satisfaction et de bien-être psychologique. 
  • L’effort mental – De plus en plus d’individus sont fréquemment interrompus par des appels téléphoniques, des collègues, le courrier électronique ou autres qui retardent l’accomplissement de leurs tâches et augmentent le niveau d’effort mental à fournir, et ainsi le stress. 
  • L’environnement physique et la sécurité du travail – Selon leur type d’emploi, les employés sont exposés à diverses sources de stress provenant de leur environnement physique, tels les variations de température, le bruit, l’exposition à des produits et des substances toxiques, la qualité de l’air et l’ergonomie du poste de travail. 
  • L’autonomie décisionnelle – Plusieurs études ont démontré que les employés ayant peu d’autonomie et de contrôle sur leur emploi et devant répondre à des demandes excessives présentent un risque accru de maladies coronariennes, d’augmentation de la tension artérielle et de détresse psychologique.